Présentation

Créé par l’AVOP et l’Etat en 1988, puis constitué en association en 2003 le CIAD a pour but de promouvoir le développement de l’informatique de gestion dans les institutions vaudoises subventionnées (IVS). Il fournit aux institutions adhérentes leur équipement matériel et logiciel, en assure l’installation et la maintenance. Le CIAD prend également en charge la formation des utilisateurs et le support pour les applications de bureautique et de gestion.

Historique du CIAD

En 1988, le 24 mai, les contacts entre le DPSA de l’époque et l’AVOP aboutissent à la création d’un comité directeur paritaire chargé, avec un appui de consultant, de mener une étude sur les besoins du DPSA d’une part de des instituions d’autre part, en matière de traitement de l’information et sur les solutions informatiques rationnelles facilitant ces traitements.
A cette époque, il est que l’enjeu est en fait plus politique que technique. L’informatisation des organisations est inéluctable. Ce processus va impliquer à terme l’engagement de moyens financiers importants, en ressources humaines, matériels et logiciels.

Les Objectifs sont les suivants :

1. Concevoir et mettre en place le cadre facilitant les échanges d’informations entre les institutions AVOP et le DPSA.

2. Concevoir et promouvoir des solutions informatiques modernes et rationnelles répondant à l’objectif précédent et adaptable à chaque institution.

En cours de travaux, le Comité a en outre défini les objectifs suivants, conformément à l’idée
d’un système d’information global:

* II est indispensable de satisfaire les besoins immédiats des institutions; il est néanmoins tout aussi important de prendre en considération les besoins actuels et futurs de l’ensemble des intervenants du domaine social.
* Pour atteindre sa dimension globale, le système doit d’emblée être conçu sur la base de moyens de communication permettant l’échange de données, une messagerie et des banques de renseignements.
* Le système devra être ouvert: il pourra être complété par de nouvelles applications et de nouvelles banques de données sans que sa cohérence en souffre; il permettra aussi de se raccorder à d’autres systèmes.
* Les solutions devront être harmonisées pour permettre une formation rationnelle et une utilisation polyvalente.

Le projet a fait son chemin et en 1992, les premières institutions sont équipées après avoir vu la création du Centre informatique AVOP-DPSA, nommé dès lors CIAD.

Il est chargé de mettre en place l’infrastructure logistique permettant au projet de se dérouler de manière cohérente, rationnelle et fiable. Il décide des grandes options d’ordre politique du projet et supervise leur application par le chef de projet. Il fixe d’autre part les objectifs généraux à court, moyen et long terme et les priorités.

C’est en 2003 que le CIAD Centre informatique de l’AVOP – DSAS & DFJ est constitué en association indépendante. Il est composé d’un comité directeur formé de trois représentants des institutions de l’AVOP, de trois représentants des services de l’Etat (SESAF, SPAS, SPJ), du président et de son directeur.

Aujourd’hui

Le CIAD fournit des prestations informatiques aux institutions membres selon 3 axes principaux :

  1. Implémentation d’un progiciel ERP (ProConcept ERP) paramétré selon les exigences AVOP-Etat
  2. Système d’échange de données financières avec les services de l’Etat, appelé « Formule IVS » et plus récemment « Echange eIVS »
  3. Gestion d’infrastructure et services associés

Inscrit au Registre du Commerce en 2006, le CIAD compte aujourd’hui 50 institutions adhérentes réparties sur plus de 100 lieux géographiques. L’infrastructure informatique représente plus de 1000 postes de travail et plus de 3500 utilisateurs et ce sont plus de 5500 salaires chaque mois qui sont réalisés par les institutions sur les systèmes gérés par le CIAD.

Si l’informatique administrative reste stable, nous assistons, depuis une dizaine d’année, à une généralisation des systèmes d’information dans les différents secteurs métiers. C’est ainsi que des solutions de gestion de « dossier du bénéficiaire » apparaissent sous différentes formes en fonction des besoins spécifiques. Le CIAD propose depuis 2010 une solution de gestion de dossier simple et financièrement très attractive, basée sur la plateforme SharePoint Foundation. Ce sont près de 1200 personnes qui utilisent aujourd’hui cette solution!

Le CIAD reste très attentif des tendances actuelles afin de répondre aux mieux aux besoins de ses clients, tout en respectant les standards en terme de sécurité et disponibilité des données. C’est ainsi qu’une grande partie des services délivrés sont hébergés dans un DataCenter localisé en Suisse.

Finalement, les démarches initiée en 2006 visant à consolider et mutualiser les systèmes d’information de ses clients autour d’un même modèle, a démontré la pertinence de sa stratégie visant à minimiser les coûts d’exploitation tout en garantissant une excellente qualité de service.

Juin 2015